Ici, ça pique dedans les oreilles !
Show MenuHide Menu

Réalisation de Démos

La philosophie

Vous venez dans mon studio d’abord pour vous faire plaisir. Le but est de produire un son et quelques morceaux qui vous correspondent et de vous aider à sortir quelque chose dont vous serez content.

A la fois perfectionniste et simpliste, nous concevrons votre son ensemble, ensuite nous ferons un point sur les compos et enfin, nous enregistrerons.

Vous apprendrez surement beaucoup de choses simples qui vous permettrons d’être moins perdu le jour ou vous franchirez la porte d’un grand studio.

Faire une petite démo, c’est du boulot. Ça demande de l’organisation : pas question de se prendre pour des rockstars et de faire nawak ! Faire les prises pour 3 morceaux en un week end, c’est mission impossible pour des débutants, donc, faut taper dedans et envoyer toute la sauce !

Comment ça se passe ?

En premier lieu, c’est moi qui bosse : après avoir fait connaissance et parlé du projet, je viens vous voir en répète, je regarde vos publis sur le web – youtube etc…
Quand j’ai compris où vous voulez en venir, on fait le son, on vérifie que tout le monde est ok et on se mets tous d’accord sur le projet à pondre.
La suite est simple : on enregistre, je mix et vous êtes heureux.

On vient avec quoi ?

Si vous avez du matos qui vous tiens à cœur, venez avec. C’est important aussi de faire au mieux avec ce que vous avez. Ça sert à rien de faire THE gros son si en répète et sur scène, votre son n’a plus rien à voir avec la démo.

Idéalement, essayez de vous enregistrer sur un PC avant de venir, pour vous entrainer. Vous découvrirez pleins de défauts et on gagnera énormément de temps et d’énergie le jour J.

Pensez aux biè…. euh, aux boissons.

On repart avec quoi ?

L’enregistrement va prendre un moment. Et le mixage encore plus.

Après les enregistrements, vous repartirez avec de l’expérience 8) . On aura l’occasion de parler son, micro de gratte, qualité de matos, marques d’amplis, l’importance du baffle, les milliards de possibilités, le fait que les audiophiles de luxe sont des tarés, Minecraft, conspiration, choix des cordes, rôle de la basse, est-ce qu’un batteur ne sait que taper,

- « du papier toilette et des raviolis »
- « euh, je crois que tu as lu ton post-it pour les course »
le Donjon de Naheulbeuk.

Vous apprendrez par exemple qu’on a jamais assez de matos et que la marche vers l’équipement d’un studio obéit à la règle : ton prochain achat coûte autant que tout ce que tu as déjà. malheureusement, Thomann et Woodbrass n’accèptent pas les moyen de paiement suivants : organes, petite sœur, photocopie de billet de 500€, pas même les nourrisons et les assiettes en porcelaine de mémé.

Sérieusement, dès que le mix est prêt, vous l’aurez en haute qualité en numérique et quelques CDs gravés. Si vous voulez faire une vraie démo en tirage qui va bien, c’est jouable, mais c’est cher.

Vous repartirez également avec des rushs vidéo et de nombreuses photos, que vous pourrez utiliser pour faire de la promo ou comme souvenir.

Et combien on raque ?

Un week-end d’enregistrement -> 3 morceaux : 120€
Deux week-end : 200€
Puis 20€ par demie journée d’enregistrement supplémentaire.

Forfait repas : 10€ par jour et par personne. Deux repas complets, boissons à volonté (oui parce que l’idée, c’est d’abord de passer du très très bon temps en bossant !)

Divisé par le nombre de membre du groupe : c’est pas cher.

Sachez que le mixage demande souvent plus de deux fois le temps d’enregistrement, et que le travail de préparation du son sera lui aussi long, et offert.

Les photos en 3000×4000 et les videos AVCHD haute-résultion, c’est cadeau !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *