Ici, ça pique dedans les oreilles !
Show MenuHide Menu

Projet solo

Laissé un peu de coté au profit du travail, mon projet solo continue d’évoluer même si rien de nouveau apparaît sur le web.

Découvrez mon univers personnel, avec un son volontairement dense qui développe une espèce de voix humaine qui chante dans les basses. Ces compos ne sont pas parfaites : elle manquent cruellement d’une composition plus solide en batterie. Quelques passages de solos auraient pu être appréciés. Mais le but de ces titres étaient d’apprendre à mixer et à enregistrer.

Même si tout n’est pas parfait, cela représente des dizaines de nuits de travail à jouer avec les equas, les faders, les réglages… Même si ça ne plait pas à tout le monde, ce son m’emmène au fond de moi même. Cet album est un avatar complet de ce que je suis : encore mal définis, qui mérite juste une touche de quelque chose pour plaire à tout le monde, et qui sans ça ne plait qu’à un nombre restreint de gens. A la fois agressif et doux par les mélodies choisies, on découvre une certaine monotonie dans un son pourtant particulièrement lourd.

L’album : Ecoutez le dans l’ordre; la fin des chansons introduisent la chanson suivante et lui donnent une dimension plus complète.

XALE

C’est un morceau dont le riff de base a été composé par mon meilleurs ami, Alex. Sans voix, c’est un des 3 morceaux « contemplatif », qui sont apprécier lorsqu’on les écoute en s’endormant. Un à un, les filtres du cerveaux disparaissent et l’on entend alors un ronronnement grave qui projette l’esprit ailleurs.

Way to Heaven

Cette chanson parle de la compromission et de son refus. Inspiré par les gens qui nous entourent et par des proches qui m’ont considérablement déçu,  les paroles dénoncent la facilité dans laquelle nous tombons tous. Alors que tous choisissent la compromission personnelle pour s’insérer dans la société, moi je préfère être entier et faire bloc avec ma conception de l’équité, de l’honnêteté et de la droiture. Cela représente pour moi une forme de suicide social jusqu’au jour où je trouverais un patron lassé de la médiocrité ambiante qui appréciera les gens qui n’ont pas peur d’explorer la profondeur de ce qui nous entour avec légèreté.

Le refrain dit que la lumière de la vérité est si faible qu’elle est invisible à ceux qui ne la cherche pas. Aujourd’hui, tout le monde passe tellement de temps à se mentir et à s’abrutir; pour continuer à ne pas voir l’horreur qui nous entourent qu’ils ne risquent pas de savoir jusqu’à la chose la plus importante : Qui sont-ils ?

Chaque pas dans l’immense temple du savoir m’effraie car je mesure que nous ne savons rien.

Stuck Here

Stuck here ou la tristesse et la mélancolie qui portent la rage d’avancer et mènent à la joie profonde et méritée.

Brothers

earth inhabitant HAVE TO think we really are brothers and suffering is not acceptable

Quand je lis cette phrase qui résume l’esprit de Brothers, je comprend pourquoi beaucoup de gens ont une réaction épidermique à ma franchise. On ne peut pas supporter un discours réaliste quand on ne pense qu’à son petit business et sa ptite bagnole qui emmène les femmes d’un soir pour un plaisir limité.

C’est un chanson réaliste sur le désastre actuel de notre monde moderne. Nous avons plusieurs fois la capacité de nous détruire, la quantité de souffrance subie pour nous permettre de consommer est proprement insoutenable, tout autant insoutenable que le dénis qui nous rend égoïstes.

Engage

Cette chanson devait avoir des paroles. Il sera temps d’en parler si elle en a un jour !

La musique en elle même raconte la pensée qui mène à l’engagement : des moments de doute suivis de moment ou l’esprit critique s’éfface et laisse place à l’action et enfin la naissance de la détermination.

——Think abotu it ——

ATTENTION ! morceau électro inspiré du morceau le plus relaxant du monde. A la fois reposant et inquiétant, le but est d’apporter une pause volontairement trop calme afin de contraster et de mettre en valeur le morceau suivant.

———–

Brawl

Le morceau démarre comme un réveil après un sommeil dense.

les paroles commencent par régler des comptes avec un musiciens qui juge et critique, rempli de vide que je mets en contraste avec , encore une fois, la gravité et la douleur qui nous entourent.

« I will not let you, pull us down in laughts »

Anonymous

Entièrement composée par Alexandre et enregistré par votre serviteur en une seule nuit, ce morceau est une claque dans la gueule, inspirée, qui parlent de l’action des Anonymous.

untitled – by Jerem’

Grandement composée par Jeremy, un ami qui devrait donner un peu plus de nouvelles, ce morceau est très différents du reste. Seul morceau en drop A, il serait en fait beaucoup plus à l’aise en drop D.

C’est l’exemple parfait de ma capacité d’adaptation : Jerem à enregistré une piste, la trame du morceau. J’ai ensuite fait l’autre guitare et la basse, puis la drum et j’ai rajouté quelques morceaux de liaison. Il en résulte quelque chose de riche comme Kalmah, plus sombre à cause de l’accordage, mais très intéressant.

Message personnel : Quand est-ce que tu reviens enregistrer garçon ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *